Pourquoi et comment préserver la propreté d’une ville ?

La propreté d’une ville est l’affaire de tous. Le but est que ses habitants bénéficient au quotidien d’un cadre de vie agréable. Une bonne hygiène est d’autant plus la première image qu’une cité révèle à ses visiteurs. Dans cette perspective, il est essentiel de prendre soin de chaque espace public. Décryptage.

Les bonnes raisons de garder une ville propre

Préserver la propreté de la ville est aujourd’hui une nécessité, et cela, pour diverses raisons. La première est d’ordre sanitaire. Une localité doit rester propre afin d’empêcher la prolifération des maladies, des germes, des micro-organismes et des bactéries. Ces derniers sont généralement dus à l’entassement de détritus et d’autres saletés. Également, l’accumulation des déchets cause la stagnation de l’eau. Ce qui favorise l’apparition des rongeurs et des moustiques. Autre motivation, l’apparence d’une ville hygiénique est forcément meilleure que celle d’une localité sale et malodorante. Effectivement, un endroit propre a plus de chance d’attirer, non seulement, les touristes, mais aussi les multinationales. Bref, une ville assainie signifie plus de visiteurs, ainsi qu’une amélioration de la vie citadine.

Autre raison majeure, préserver l’hygiène d’une cité permet de réduire l’impact sur l’environnement. Ici, chaque citoyen est concerné. Il faut savoir que dans certaines villes, le jet de mégots de cigarettes ou déchets sur le sol est une incivilité passible de sanction ou de verbalisation. D’autre part, certains éclairages nocturnes, comme les pancartes publicitaires choquantes, ont des effets néfastes sur la santé des habitants d’une ville. Ainsi, pour réduire la pollution visuelle, une loi datant du 13 juillet 2015 interdit leur installation dans les villes recensant moins de 10 000 habitants.

Focus sur des mesures durables et efficaces

Il y a une multitude de petits gestes à appliquer au quotidien chez soi ou dans la rue afin de préserver l’environnement, à commencer par le pas-de-porte. Celui-ci est à nettoyer, désherber ou déneiger régulièrement. Aussi, la poubelle est à sortir le jour de la collecte des déchets. Par ailleurs, dans la maison, des sacs homologués peuvent remplacer le bac à ordures. Lors de la promenade du chien, le propriétaire doit ramasser les déjections de l’animal, pour ensuite les mettre dans de petits sacs. Également, il est interdit de nourrir des animaux sauvages ou errants, comme les chats ou les pigeons. Concernant l’eau, pour réduire sa consommation, il est recommandé de fermer le robinet durant le brossage des dents ou le lavage des mains.

Limiter l’usage des produits toxiques, comme les appareils électroniques, les bonbonnes de propane et les contenants de peinture, est un autre écogeste citoyen. Au lieu de jeter, il est préférable de recycler les déchets. Ces derniers sont ensuite envoyés dans un centre de collecte spécialisé. Installer des équipements urbains est une autre solution efficace. Pour faciliter le recyclage des détritus, certaines municipalités sont d’ores et déjà dotées de poubelles de tri sélectif. Les bacs à poubelle sont d’autant plus protégés par des caches conteneurs pour déchets. Pour ce qui est des mégots de cigarette, des cendriers urbains sont aménagés à proximité des lieux publics, comme les parcs, les places, etc.

A propos de lauteur: Marina

Je suis spécialiste en biodiversité, écologie et évolution. J’ai 5 années d’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *